Thursday, August 26, 2010

Départ

Je pars pour un mois en "exil", je pense que cela va être très, très dur
Il le faut pour moi, mais surtout pour les personnes que j'aime .... spécialement pour Odile.

Wednesday, August 25, 2010

Crazy

Voici à peu près ce qui se trouve dans ma tête actuellement.
J'espère que dans un bon mois j'aurais retrouvé une certaine sérénité...

Tuesday, August 24, 2010

Pensée

Lorsque quelqu'un partage avec vous quelque chose d'important dont vous pouvez bénéficier, vous avez une obligation morale de la partager avec d'autres.
(Proverbe Chinois)

Thursday, August 19, 2010

Wednesday, August 18, 2010

Monday, August 16, 2010

Passe temps

Depuis que je sorti de l'hôpital, je passe la moitié de mon temps sur l'ordi et ...

... l'autre moitié à bricoler dans la maison et le jardin.

Sunday, August 15, 2010

Le 15 août, la fête de l’Assomption

Je ne suis pas du tout ni croyant, ni pratiquant d'aucune religion, mais j'aime bien comprendre le sens des fêtes religieuse, la fête de l'Assomption situe le 15 août. Elle fait référence à l'enlèvement miraculeux de la Vierge par les anges.

Alors que la culture religieuse s’amenuise année après année dans nos pays de vieille chrétienté, il devient difficile de saisir la portée des grands fêtes liturgiques. La fête de l’Assomption est logée à la même enseigne que les autres. Qui aujourd’hui peut dire en quelques mots la portée de cette fête célébrée le 15 août ?

Origine de la fête de l’Assomption

Comme pour toutes les fêtes chrétiennes, il faut en chercher l’origine dans la vie du Christ. Si Marie est aujourd’hui honorée d’une façon toute particulière, c’est parce qu’elle a accepté d’être la Mère du Sauveur. L’humble fille de Nazareth à qui l’ange Gabriel a annoncé qu’elle serait la mère du Christ a répondu " Oui ". Marie a accueilli dans sa chair, celui qui est l’origine de toute vie. Les Évangiles sont d’une discrétion étonnante sur Marie. Il faut beaucoup d’attention pour apercevoir sa figure, car le cœur du message des Évangiles, c’est la Révélation d’un Dieu Père par son Fils Jésus. Si les Évangiles ne s’attardent pas sur Marie, celle-ci n’en est pas moins présente auprès de son Fils, comme à Cana ou bien encore au pied de la Croix. Marie est " la servante du Seigneur " comme le dit le Magnificat. Marie accompagne la vie de Jésus car elle est à sa manière une disciple. Une femme qui a su écouter la Parole de Vie et se mettre à son service.

Quand Jésus ressuscite, c’est le triomphe de la vie qui est manifesté au grand jour. La mort n’a pas pu retenir captif le Maître de la vie. Jésus n’a pas connu la corruption du tombeau. C’est notre salut, notre bonheur qui est ainsi annoncé. La mort n’a pas le dernier mot. Avec la Résurrection de Jésus, c’est l’annonce de notre propre résurrection personnelle qui est dévoilée. " Je crois en la résurrection de la chair ". L’affirmation du Credo est constitutive de notre foi chrétienne. Croire en Dieu, croire en son Fils et en sa Bonne Nouvelle, c’est croire aussi à la vie éternelle et à la résurrection des corps.

Marie, première des croyantes

Marie est désignée comme la première des croyantes parce qu’elle a cru en la venue du Christ. La fête de l’Assomption est issue de cette " logique " de foi. Si Marie est la première de ceux qui ont placé leur foi en Jésus, il est naturel qu’en elle soit manifestée avant tout autre ce en quoi elle a vraiment cru. Or, la Résurrection de la chair fait partie de sa foi. L’Assomption est la célébration de l’accueil en Marie de la vie éternelle jusque dans sa chair.

Marie est une femme d’Israël. Elle a vécu sa condition humaine pleinement mais sans le péché. La solidarité avec l’humanité est cependant totale. Sa vie de jeune fille, sa vie de mère, a été marquée par les joies, les souffrances, les peines et aussi par la mort. Marie n’a pas échappé à la mort. Comme son Fils elle a assumé l’ensemble de la condition humaine. Mais, sa vie a été remplie par la présence de l’Esprit de Dieu. Marie après sa mort- nos frères chrétiens d’Orient appellent cette fête du nom de Dormition- a été enlevée à la vie terrestre pour entrer d’emblée dans la vie en Dieu. Voilà le mystère de la fête de l’Assomption. C’est un résumé du parcours du croyant. Si je place ma foi en Jésus ressuscité, je suis destiné corps et âme à vivre dans le sein de Dieu. Et Marie fut la première à vivre cela.

Petite confusion

Souvent, une confusion dans les mots : Ascension, Assomption. En fait, ils sont très proches. L’Ascension, où montée au Ciel de Jésus-Christ est commémorée 40 jours après Pâque, après la Résurrection. Ce jour là, le Seigneur disparaît de la vue de ses disciples : " Il n’est pas ici, il vous précède en Galilée… ". Le parcours terrestre de Jésus est achevé, mais pas de manière définitive. Il se poursuit par la présence missionnaire de ses disciples dans l’attente de son retour. Son Corps - l’Église - poursuit la mission du prophète de Jérusalem, reconnu et confessé comme Fils de Dieu.

Source : www.assomption.org

Tuesday, August 10, 2010

Hopital psychiatrique

Un petit séjour d'une semaine enfermé en HP....
...C'est vraiment une galère !

Monday, August 9, 2010

Ramadan 2010

Le Ramadan en France est fixée au mardi 10 août.

Le mois de Ramadan correspond au neuvième mois du calendrier musulman lunaire, se situant entre le mois de Châabane et le mois de Chawal. Le jeûne du mois de Ramadan est l’un des cinq piliers de la religion musulmane, prescrits par Allah (SWT) (Dieu) au Prophète (SAWS) Mohammed et à ses fidèles, les musulmans.

Le début du ramadan est déterminé par l’apparition du clair de lune, le soir de la dernière nuit du mois de Châabane, dans ce cas le mois de Ramadan est de 29 jours. Dans l’autre cas où la lune est cachée par les nuages, le mois de ramadan compte en tout 30 jours.

La nuit du Doute du Ramadan 2010 en France est fixée au mardi 10 août 2010 in châa Allah (SWT).

Durant ce mois sacré de Ramadan, tous les musulmans pratiquants doivent s’abstenir de nourriture et se priver de boissons ainsi que de tout acte physique (sexuel), et ce, de l’aube jusqu’au crépuscule. Cependant, les personnes malades, âgées et les enfants n’ayant pas atteint l’âge de la puberté, ne sont pas obligés de jeûner durant ce mois de Ramadan. Dans le cas contraire, – c-à-d. si ces personnes jeûnent tout de même- leur santé peut être mise en péril, et ceci ne correspond guère aux principes et concepts de la religion musulmane.

La fin du mois sacré de Ramadan a lieu un jour de fêtes et de célébration, qu’on appelle Aîd El Fitr, ou encore, Aîd El Saghir, par opposition au Aîd El Kebir, la grande fête du mouton qui a lieu quelques mois plus tard.
Ce mois est donc l’occasion pour tous les musulmans de se purifier moralement et d’étendre leur dévotion au grand Dieu Allah (SWT). C’est également une chance pour tous les fidèles d’aider les plus pauvres et de méditer sur la question de la faim. Par ailleurs, ce mois de ramadan a plus de valeur que les autres mois, et les prières qu’on y fait ont davantage de valeur que celles qu’on a l’habitude de faire tout le long de l’année. Ceci donne donc l’opportunité à tous les musulmans de gagner mille fois plus de « Hassanates ».

Cette valeuri qu’on attribue au mois de Ramadan est également due à une nuit particulière dite sacrée qu’on appelle Laylat El Qadr, durant laquelle le Saint Coran a été récité au Prophète (SAWS) Mohammed par l’ange Gabriel. Cette nuit se situe dans les dix derniers jours du mois de ramadan, qui représentent pour les musulmans de longues nuits de prières (Tarawih) et de souhaits invoqués au grand Dieu Allah (SWT). Dans le Saint Coran, il est dit clairement, que cette nuit du Ramadan vaut mieux que mille nuits.