Sunday, November 4, 2012

Les symboles de l'Egypte

En Egypte, tout est symbole. Aucun détail n’est laissé au hasard, la perfection est poussée à l’extrême. Afin de vous permettre de mieux connaître la mythologie, je vous propose de découvrir les symboles de l’Egypte antique que vous retrouverez dans tous les temples, dans toutes les tombes et tous les papyrus.
 
La croix ânkh Cette croix est également appelée " clé de vie ". Elle est très largement représentée dans toutes les scènes de l’Egypte antique. Pour mieux comprendre sa signification il faut savoir que ce symbole est un hiéroglyphe. Nous pouvons lui donner deux sens :
  • il peut représenter un miroir en cuivre, considéré comme un métal céleste qui piège la lumière divine. C’est un objet rituel en étroite relation avec Hathor, la déesse des étoiles et de l’amour universel.
  • il peut représenter une lanière de sandale vue de dessus. Cette dernière représentation a une explication toute particulière : les Egyptiens concevaient la vie " ânkh " comme un chemin sur lequel il devait avancer (" donner du chemin au pied " selon leur propre expression) et ceci n’étant possible que lorsque l’on avait chaussure à son pied et le lacet bien ajusté.
La croix ânkh incarne donc la notion de souffle vital. C’est pourquoi les divinités la tienne dans leur main : ils sont les seuls à détenir le pouvoir de donner ou de reprendre la vie à quiconque.



La plume est l’attribut de Maât, la déesse de la justice et de la vérité. Cette plume, la " rectrice " permet un vol parfait et représente à la fois la légèreté du cœur juste et la fragilité de l’harmonie. En effet, les hommes possèdent une tendance naturelle nommée " isefet " qui les poussent vers le mal, l’injustice et le mensonge. Maât est la face positive, l’harmonie, qui remplace l’iniquité et qui combat chaque jour le chaos.


Le pschent est la principale couronne de Pharaon. Elle est formée de la couronne rouge du Nord appelée "deshret" et de la couronne blanche du Sud appelée "hedjet". Ensemble elles symbolisent la fusion du Nord et du Sud, le "pa-sekhemty" signifiant "les deux puissantes ". Traditionnellement, lors de sa montée sur le trône, Seth coiffe Pharaon de la couronne blanche oblongue et Horus le coiffe de la couronne rouge. Grâce à ces deux couronnes symbolisant l’unification des deux ennemis et par conséquent du Double Pays, Pharaon est protégé et possède un pouvoir redoutable.

Les sceptres royaux
Les Pharaons sont souvent représentés croisant sur leur poitrine deux sceptres : la crosse et le fouet. Ce sont des attributs divins au même titre que l’ankh. La crosse est appelée "héqa" et le flagellum (le fouet) est appelé "nekhekh". Pharaon, assimilé à un berger, peut ainsi magiquement conduire son peuple avec la crosse et le protéger grâce au flagellum.



La pyramide

La forme pyramidale est un symbole puissant. En égyptien, ce hiéroglyphe se lit "mer". La pyramide est la matérialisation dans la pierre des rayons du Soleil.
  • l’axe vertical unit la terre au ciel et le Pharaon à son père divin qu’il rejoint pour l’éternité.
  • l’axe nord-sud (axe terrestre) parallèle au Nil qui coule de la Haute à la Basse Egypte est associé au pouvoir royal.
  • l’axe est-ouest (axe céleste) parallèle au cours de l’axe solaire est lié au concept de résurrection car, comme le Soleil, le Pharaon dans sa demeure d’éternité naît, meurt et renaît éternellement en se régénérant chaque jour.
En ce qui concerne les pyramides à degrés, les escaliers représentent les marches que doit gravir le Pharaon pour rejoindre le divin et accéder à l’au-delà.

No comments: